vendredi 17 janvier 2020

microneedling, la solution pour les problèmes de peau?

Qui n'a aucun problème de peau?

Qui ne souhaite pas avoir une belle peau?



Personnellement, je suis sujette aux "tâches brunes", "masque de grossesse", "tâches de vieillesse", on peut appeler ça comme on le souhaite, il s'agit de tâches hormonales dans tous les cas.

Je n'ai absolument rien eu pendant ma première grossesse de ce côté, mais l'été suivant...
L'angoisse, une cartographie de pays entière sur le visage ( et non, non je n'exagère pas!). Le front, les joues, le nez, le dessus des lèvres (genre moustache de tâches).

Très difficile à vivre, d'autant plus que j'ai la peau très blanche.

Des années de dermato, d'utilisation quotidienne d'écran total... et moi qui n'utilisais aucun fond de teint, ou crème teintée avant, cela s'est un peu imposé pour camoufler au mieux ces tâches disgracieuses.

Les tâches sont moins voyantes au fil des années mais toujours là, et le moindre rayon de soleil les réactive.

Ma solution jusqu'à présent : Ne pas m'exposer au soleil, et ne jamais sortir sans écran total, été comme hiver, car même s'il ne fait pas soleil, les rayons UV sont là.


Le microneedling:

Ce soin est destiné aux problèmes de peau, les tâches, mais aussi l'acné, les cicatrices, les ridules, les vergetures...

C'est relativement récent, mais manifestement, cela semblait être "LE" soin révolutionnaire.

J'ai eu contact avec un institut sur l'aire Toulonnaise, qui me proposait de commencer les séances en Juillet, en les espaçant d'une semaine pour un traitement de choc, et de faire minimum 5 séances.

J'ai immédiatement posé la question par rapport au soleil, et on m'a répondu que je ne craignais rien.

PAS RASSURANT NON?

Je n'ai évidemment pas réalisé les soins dans cet institut!

Le soin est préconisé sans exposition au soleil donc à partir de mi-Octobre, pas avant par chez nous. De plus, la peau met en moyenne 21 jours pour se régénérer, il faut donc espacer les séances d'au moins un mois, pour que la peau puisse avoir le temps de se reconstruire et que le soin puisse être efficace.

J'ai réalisé ma première séance en Octobre avec Cécile de CCilBeauté à Toulon, que je connais depuis plus d'un an maintenant. En plus d'être de très bons conseils, elle est très professionnelle.
J'ai fait 4 séances.

Je vous donne un aperçu avant/après, je précise quand même que sur les photos c'est moins flagrant qu'en réalité, mais cela peut vous donner une idée.                                                  



Je suis franchement TRES contente!

Je ne dis pas que je n'ai plus aucune tâche, mais le plus gros est parti ( plus de cartographie de pays!) et le reste est très largement diminué. Je peux me passer de crème teintée sans problème. Franchement, c'est un soulagement!

Cela ne veut pas dire que je n'en aurai plus jamais, je continue d'être vigilante au soleil, à la luminosité des rayons UV.

J'utilise cette crème écran total au quotidien :



Pour entretenir ma peau, je ferai quelques séances de microneedling tous les ans.




Concrètement comment cela se passe?

Il s'agit de micro perforations de la peau à l'aide de micro aiguilles. Selon les zones à traiter, les micro aiguilles vont plus profondément dans la peau ce qui permet au sérum soin de pénétrer dans les différentes couches de l'épiderme. La peau va ensuite pouvoir se reconstituer, et reproduire du collagène.

La séance dure une vingtaine de minutes.

A la suite du microneedling, Cécile applique un masque à base d'acide hyaluronique, et met le visage sous luminothérapie.

La séance en vidéo :





Est-ce douloureux?

Nous sommes tous plus ou moins sensibles à la douleur. Ce qui peut être douloureux pour certains, ne l'est pas pour d'autres, il est donc difficile de faire une généralité.

Puis j'ai eu 3 accouchements alors...

La sensation a été très désagréable pour moi au niveau du nez, et au niveau de la bordure des cheveux au front. Le reste du visage s'est passé sans douleur spécifique.


Consignes à respecter:

Quelques consignes sont à suivre après le soin. Pas d'eau directement sur le visage pendant 48h. Pas de sauna, de transpiration excessive etc...
La peau a besoin d'être hydratée, on applique une crème hydratante / cicatrisante matin et soir pendant une semaine. J'ai utilisé Cicalfate.
Pas d'exposition au soleil, utilisation d'écran total.
Pas de maquillage pendant une semaine.

Il faut donc bien positionner les séances afin de pouvoir respecter ces consignes.


Les résultats :

Juste après la séance, la peau peut être légèrement gonflée, et rouge ( une fois de plus, personne ne réagit de la même façon).
Dans les jours qui suivent, la peau pèle, ce n'est pas hyper glamour mais par contre on commence à voir les résultats. Le grain de la peau est affiné, les pores sont resserrés et pour moi, dès la premières séances les tâches étaient atténuées, et certaines avaient même disparu ( et croyez moi qu'à ce moment, on oublie directement la douleur et on veut le refaire!) 

Le tarif?

Selon l'endroit, le tarif peut varier, d'autant plus qu'il existe des formules "cure". Mais il faut compter entre 80 et 100 euros la séance en moyenne.

Pour conclure?

Je ne fais quasiment jamais de soins en institut. Je le fais à la maison, par commodité de temps et de finances. Mais je continuerai le microneedling en entretien.

De plus, ces "tâches"... envahissent maintenant mon décolleté ( les mains bientôt?), je vais donc tenter le microneedling sur cette partie également.

Ce soin répond à d'autres problématiques de peau, pour les femmes, mais aussi pour les hommes. Je ne peux pas vous en dire plus ici, mais si cela est votre cas, la technique du microneedling est peut être une solution à envisager. n'hésitez pas à vous renseigner chez un professionnel.

Et vous, l'avez-vous tester? Qu'en avez-vous pensé?





lundi 13 janvier 2020

Bonne année, joyeux projets!

Janvier 2020, te voilà!

Bonnes résolutions, challenges, défis... Chacun appellera ça comme il le voudra, mais il est vrai que cette période est souvent propice à de nouvelles perspectives! Une sorte de renouveau ( on a dit ça pour la rentrée de Septembre aussi, non?)

Pour ma part, je n'ai jamais vraiment parlé de "résolution" dans le sens où je n'aime pas m'engager dans quelque chose, si je n'ai pas la certitude de pouvoir tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Mais par contre je fais des "projets" 😊!


2020 sera une année de changements:

L'événement le plus important, sera la fin de mon congé parental, avec tout ce que cela implique.

Beaucoup de travail en perspective pour avancer sur mes projets, je vous en dirai plus lorsque je le pourrai.

Une rentrée au collège pour mon aîné ( je sens déjà la bonne petite claque qui m'attend!)

Nous sommes 5, nous allons être 4 pendant quelques temps, puis de nouveau 5 et qui sait... Peut-être 6 ( oui, oui, teaser de fou, mais je ne peux pas en dire plus...!)



Pour les prévisions:

Nous devrions partir en vraies vacances tous ensemble!!! Ce n'est pas arrivé depuis Pâques 2017!

Je tente aussi une meilleure organisation globale de notre quotidien, des emplois du temps de chacun, des finances, des besoins...



L.O.V.E

Mes envies cette année :

Mon mode de vie a beaucoup changé ces dernières années et cela fait maintenant 2 ans que ma vie est beaucoup plus douce.

Cela m'a permis de souffler, de respirer, de vivre! De trouver des petits bonheurs simples au quotidien, de jolies surprises, et aussi de faire de belles rencontres.

Ma préoccupation principale: mes enfants, notre foyer.

Cette année j'aimerais continuer dans cette état d'esprit, mais je suis aussi prête à prendre un peu plus de temps pour moi, et à agrandir mon champ des possibles.

Le fait "d'aller bien", me donne de nouveau envie de créer, de découvrir, de renouer avec des passions que j'avais laissé de côté... à suivre!

Alors comme je dis très souvent à mes enfants :

Un pas après l'autre, étape par étape, step by step... Mais avec le sourire et l'envie!


Et vous, quels sont vos projets cette année?










samedi 11 janvier 2020

Cure de désintox

Les relations humaines, quel vaste sujet!

On ne peut pas vivre sans, elles nous apportent des richesses intérieures, nous permettent d'évoluer, de nous construire. Elle peuvent nous inspirer, nous porter, nous rendre heureux... mais pas seulement!

Certaines relations peuvent nous étouffer, nous faire du mal, nous faire perdre confiance, nous faire douter et nous parasiter la vie au quotidien : Ce sont les relations toxiques.

Il est impossible de donner une vérité absolue sur "la" relation toxique, car de nombreux facteurs sont à prendre en compte.

Chacun son histoire, ses croyances, son éducation, son entourage. Chacun sa personnalité, sa façon d'appréhender les choses, son capital confiance (en soi-même, envers les autres), sa capacité à exprimer ses émotions.

La relation toxique peut faire irruption à tout moment dans une vie, parfois même, elle est présente depuis toujours ou presque.
Parfois on s'en rend compte, parfois non.
Parfois on peut s'en défaire, parfois non, et dans ce cas on peut vraiment souffrir.

La relation toxique peut être de la famille, peut être un "ami", un collègue, un conjoint...

Alors évidemment, il n'est pas question de se méfier de tout le monde, ou de se mettre en marge dès que quelque chose nous contrarie. On peut être en désaccord ou avoir des opinions divergentes tout en respectant l'autre.

Le propre de la relation toxique c'est que la notion de respect n'existe pas. De manière consciente ou non.
Et à partir du moment où cette notion de respect de la personne au sens large n'existe pas, la relation est troublée. 

Ce trouble peut être ponctuel, devenir récurrent,  puis faire partie de la vie de tous les jours et prendre beaucoup de place, beaucoup trop de place dans le quotidien.

J'ai moi-même souffert de ce genre de relations. Et encore aujourd'hui il m'arrive d'être surprise, et blessée dans certaines situations. Cela m'est arrivé encore tout  récemment alors que je suis en "cure de désintox" depuis ces dernières années.
Tout ça pour dire, que personne n'est à l'abri, personne n'est infaillible, personne ne peut anticiper une relation toxique et c'est aussi ça, qui fait que nous sommes humains.

Etre bon, c'est être en harmonie avec soi-même. La discorde, c'est être forcé à être en harmonie avec les autres - Oscar Wilde


La différence aujourd'hui, en ce qui me concerne, c'est que j'ai pris conscience d'un élément très important. 
Une relation est faite de 2 parts, nous ne sommes pas responsables à 100% d'une relation.
Nous sommes responsables de 50% de cette relation, et les 50% restants sont la responsabilité de l'autre.

On peut ruminer une situation, avoir de la rancœur, du ressentiment, se poser un milliard de questions, se sentir mal. On peut rester longtemps dans cette situation, pour certains c'est même l'histoire d'une vie.

On peut vouloir modifier, améliorer, tenter d'arranger, d'apaiser...peu importe l'intention, aussi bonne soit elle, nous ne sommes responsables que de 50% de la relation.
Et en aucun cas nous avons la main sur les 50% restants. Ceci est bien évidemment valable dans le sens inverse. Et si une des parties n'a pas l'envie ou la capacité de respecter la relation, alors cela ne mènera sans doute à rien, si ce n'est une perte de temps, d'énergie, une souffrance plus importante.

En partant de là, on commence un peu à s'occuper de nos propres 50% (ceux qu'on a un peu délaissé ou négligé, dans l'espoir peut être de comprendre les 50% autres) En d'autres termes, on commence un peu  à prendre en considération nos propres émotions.

Ma cure de désintoxication a commencé de façon très naturelle lorsque je me suis recentrée sur mes essentiels de vie. Une fois encore, chacun a ses propres essentiels, et les valeurs jugées importantes pour certains ne le sont pas forcément pour les autres.

Toujours est-il que lorsqu'on se rapproche au plus près de qui nous sommes vraiment, notre authenticité, nos valeurs, on se rend compte qu'il n'y a plus de temps, plus de place pour la relation toxique.

On est bien d'accord que c'est plus simple à dire qu'à faire, mais prendre un peu plus soin de soi et se préserver est un bon début. Et ça aide aussi à accepter certaines réalités.

Etre responsable dans une relation oui, mais responsable ne veut pas dire coupable.

Vous avez été nombreux à m'envoyer des messages par rapport à mon post sur les relations toxiques. Il faudrait bien plus qu'un article pour pouvoir tenter de comprendre chaque situation, et il n'existe  pas non plus de mode d'emploi ou de formule miracle pour éviter les relations toxiques.
Ce sont de petites choses au quotidien qui peuvent nous aider et je serai ravie d'échanger de nouveau avec vous si vous le souhaitez.

Prenez soin de vous, prenez le temps de savoir qui vous êtes vraiment. Vous savez, pas la personne qu'on voudrait que vous soyez, non juste vous! 

Vous n'y arrivez pas, ou vous pensez que vous n'avez pas le choix?

Pourquoi ne pas tenter de l'écrire? Sur une page décrivez vous, comment êtes-vous? quelles sont vos aspirations, vos envies?

Les jours suivants, les semaine suivantes, vous pouvez refaire la même chose, vous décrire, faire la liste de vos envies.

La description évolue? Vos envies changent? Il est possible que ce soit le début de votre cure de désintoxication, en tout cas, cela est intéressant d'essayer!








samedi 14 décembre 2019

Propreté #3

Presque 6 mois après notre premier essai de culottes d'apprentissage de la propreté pour Gabriel, je vous donne quelques nouvelles!

Le pot a été adopté, Gabriel a compris qu'il y avait un rapport avec "caca" qu'il exprime lorsque sa couche est mouillée, ou lorsqu'il nous réserve une petite surprise toxique!



Ceci dit, il ne se manifeste pas encore de manière automatique pour le moment, et parfois lorsqu'on lui demande s'il a fait il nous dit "non"  et s'échappe vite!

Pour avoir eu 3 enfants, je peux vous dire qu'à chaque fois l'apprentissage de la propreté a été différent.
Un enfant qui est prêt, physiologiquement et psychologiquement peut être propre très tôt, c'était le cas de ma fille à 18 mois, qui du jour au lendemain a refusé les couches, et il n'y a jamais eu un accident.

Pour certains, c'est un peu plus tard.

Gabriel a 22 mois (20 mois en âge corrigé), nous ne le pressons pas, nous verrons d'ici l'été prochain comment ça se passe.

Nous sommes très contents d'avoir fait cette expérience avec Gabriel et d'avoir découvert les culottes d'apprentissage de la propreté. Merci à Huggies qui a même pensé au petit diplôme à lui remettre lorsqu'il aura franchi cette étape!
#HuggiesPullUps2019

mercredi 16 octobre 2019

Vacances #2

Oh la la, prise dans la folie de la rentrée, je suis totalement à la bourre pour les articles vacances!

Aujourd'hui je vous parle des Baux de Provence, un très joli village provençal. C'est ce genre de village où vous devez vous garer en contre-bas, puis monter et faire la visite à pieds (c'est tout à fait possible en poussette!). Autour, vous pouvez admirer les champs de lavande et toute cette végétation qui reflète bien notre région.

C'était notre deuxième visite là-bas, la précédente date d'il y a quelques années.

Cette année nous voulions vraiment voir les Carrières de Lumières.

Les Carrières de Lumières proposent chaque année différentes expositions.

Nous avons vu l'expo sur Van Gogh, la nuit étoilée et une autre sur le Japon rêvé.

Les oeuvres sont projetées sur toute la surface des carrières, avec une animation visuelle et sonore. On plonge dans une ambiance enchantée, pour un spectacle artistique magnifique.

Personnellement j'aime la peinture,  et l'art en général. Mais je peux vous dire que cette visite a plu à toute la famille!
Chacun y a pris ce qu'il pouvait, et en a gardé de jolis souvenirs.

Petit conseil en pleine saison : Ne pas faire la queue 1/2 heure avant votre heure de passage dans les carrières, tout le monde passe à l'heure, et vous attendrez pour rien.

A la suite des Carrières de Lumières, nous nous sommes dirigés vers le village.
Boutiques, restaurants panoramiques, petites ruelles fleuries, on y passe vraiment un bon moment!

Le châteaux des Baux peut se visiter ainsi que son musée, le musée des santons, et de petites églises.

Une exposition de Stefan Szczesny se trouvait également dans l'ensemble du village, lors de notre visite.



Sur la route retour, nous avons fait un petit tour par Aix-en-Provence, à mi-chemin,  pour la pause goûter.

Nous aimons bien faire des journées culturelles avec les enfants, pour leur montrer toutes les richesses de l'art, de l'histoire et de la culture en général. Ils sont très réceptifs (pourvu que ça dure!) et aiment bien découvrir de nouvelles choses.

Une belle journée en famille, pas loin de chez nous!


Connaissez-vous les Baux de Provence?

mardi 10 septembre 2019

propreté #2

Comme vous l'avez lu dans l'article précédent sur la propreté, nous ne sommes pas pressés, nous respectons le rythme de Gabriel.

Mais...Nous avons quelques nouveautés depuis l'utilisation des culottes d'apprentissage Pull-ups de Huggies.



Coïncidence ou pas, je voulais le partager avec vous!


Gabriel utilise depuis cet été les culottes d'apprentissage, la version Jour et la version Nuit.

Pour rappel, les culottes d'apprentissage ont un indicateur d'humidité, et une technique absorbante qui permet une légère sensation d'humidité pour que bébé puisse voir et ressentir lorsque sa couche est mouillée.


Gabriel nous dit "caca" dès que sa couche est mouillée (pour pipi ou plus!)


il ne regarde pas encore l'indicateur d'humidité, donc c'est plutôt par rapport à la sensation qu'il se manifeste.

Affaire à suivre!


Petit bémol par rapport aux tailles. Gabriel fait 13/14 kg. Il porte les culottes indiquées pour 8/17kg et je les trouve un peu juste. Il n'est pas serré mais il ne peut pas les enfiler ou les enlever seul.

Aucun problème de fuite en journée, mais il est arrivé la nuit que Gabriel soit mouillé. Je pense que c'est en partie à cause de la taille de la couche ( et à mon petit dodu!)